Les différents objectifs d'une société offshore

photo Les différents objectifs d'une société offshore

L'Hexagone est réputé pour appliquer des impôts assez élevés par rapport à d'autres pays. Pour payer moins d'impôts, les entrepreneurs ont dû trouver des solutions. Créer une société offshore est ainsi devenu une évidence. L'offshore, signifiant « à l'extérieur du territoire », possède différents objectifs. Petit tour d'horizon des raisons d'être de ce type de société.

Effectuer moins de formalités

Créer une société offshore permet de se soustraire aux exigences de la législation française en matière de comptabilité. Ainsi, l'entrepreneur est beaucoup plus libre quant à la tenue de son compte. Il a moins de contraintes et d'exigences et n'est pas dans l'obligation de publier ses comptes.

En délocalisant son siège, l'entrepreneur est soumis à la législation mise en place par le pays qui l'accueille. De ce fait, il n'est plus contraint à la libération d'un capital minimum. Pour cause, la société peut être constituée sans pour autant avoir l'obligation de libérer l'intégralité de son capital. Les montants minimum étant fixés en fonction de la législation des pays d'adoption.

Aussi, les coûts des formalités sont plus abordables dans la majorité des autres pays. Il en va de même pour les frais de gestion annuels, notamment les frais de publication, d'avocat ou encore les frais bancaires. Les formalités se rapportant à la création d'un compte bancaire seront plus rapides et faciles.

Bénéficier d'un avantage lié à la faille fiscale

L'objectif de la création d'une société à l'étranger réside dans l'optimisation fiscale. C'est une forme d'évasion fiscale qui, contrairement à la fraude fiscale, est tout à fait légale. De ce fait, une société non-résidente en France est exempte d'impôt sur ses bénéfices. C'est une alternative idéale pour les entreprises qui ont des charges conséquentes.

Les charges fiscales d'une société offshore sont réduites, voire nulles car elle profite de la réglementation du pays de son implantation. Toutefois, si l'administration émet des réserves sur l'activité de celle-ci, considérant qu'elle est en réalité établie en France, la société devrait payer l'impôt sur les bénéfices. Il faut savoir que c'est l'activité économique de la société et non la localisation de son siège sociale qui est le critère de rattachement.

Société offshore pour garantir l'anonymat

La création d'une société offshore a pour objectif de garantir l'anonymat. Cela représente un avantage indéniable du point de vue du patrimoine de l'entrepreneur en termes de résident fiscal et autres revenus. Elle permet également de se soustraire à l'obligation de publier les noms des dirigeants et des associés de l'entreprise.

En effet, en France, la publication d'une liste des bénéficiaires effectifs d'une société civile ou commerciale est obligatoire. Cette liste regroupe toutes les personnes physiques ou morales qui disposent de façon directe ou indirecte au minimum 25% de la part de la société.

Créer une société offshore présente de nombreux avantages. Toutefois, les étapes de création peuvent être compliquées pour les non-initiés. Pour y remédier, l'entrepreneur peut entreprendre les démarches sur internet ou faire appel à des cabinets spécialisés comme GW & Partners L.P dont Dominique Warluzel est un partenaire. - En savoir plus ici : www.gwpservices.com/fr/dominique-warluzel.html- C'est une société offrant divers services d'administration d'entités offshore.